Comment limiter les dégradations et lutter contre les nuisances ?


La caution, ou dépôt de garantie, reste le meilleur moyen à l’heure actuelle pour réduire les risques de dommages dans votre hébergement, mais aussi pour agir face aux risques de nuisances pour votre voisinage. 
Effectivement, la demande d’un dépôt de garantie entraînera automatiquement une responsabilisation des voyageurs vis-à-vis de votre bien. Vos locataires seront bien plus vigilants et respectueux des lieux en sachant qu’ils risquent de se faire débiter leur caution en cas de dégâts.

Et si vos voyageurs étaient malintentionnés (organisation de fêtes ou soirées clandestines), la simple mention d’une caution les ferait annuler la réservation en quelques minutes.


Le dépôt de garantie, est-ce-légal?




Vous avez tout à fait le droit de demander un dépôt de garantie (ou caution) à votre locataire. Cette caution vous protégera en cas de dégradations des équipements et du mobilier de votre location meublée saisonnière. Aucune réglementation ne détermine le montant d’un dépôt de garantie versé dans le cadre d’une location de vacances. Le montant du dépôt de garantie doit cependant être suffisant pour couvrir le montant des éventuelles réparations et être dissuasif pour que le locataire respecte les lieux. Les propriétaires demandent généralement 20 % du prix de la location, mais ce n’est qu’un usage. Vous pouvez donc tout à fait demander une somme supérieure ou inférieure. Le montant de la caution devra figurer dans le contrat signé par le locataire (ou dans votre annonce si vous passez par une plateforme).


Sous quelle forme?


La forme la plus répandue de caution est surement le chèque. Malheureusement, ce n’est clairement pas la plus sûre. Le risque de chèque en bois est énorme. Cela oblige aussi le loueur à stocker un ou des chèques pendant plusieurs jours. Mieux vaut ne pas être tête en l’air et les égarer ! 




Très souvent utilisées avec les voyageurs étrangers, les espèces. Généralement, cette solution a tendance à répugner les voyageurs. La demande de liquide est souvent assimilée aux arnaques. Et encore une fois, mieux vaut ne pas perdre la fameuse enveloppe contenant le dépôt de garantie.




Existe aussi le virement. Il est néanmoins très contraignant car il faut en premier lieu enregistrer l’IBAN, ce qui prend généralement 48h. Puis, il y a le délai de transaction. Gratuit certes, mais trop long et lourd en procédure. Il reste peu utilisé.




L’empreinte sur une carte bancaire, ou pré-autorisation, parait être le plus simple. Faut-il encore avoir le matériel pour et ce n’est pas le cas d’une grande majorité des loueurs de courte durée. Il existe néanmoins Swikly.


Swikly permet à tous les acteurs de la location saisonnière de protéger leurs hébergements grâce à une demande de caution, en ligne. Lorsque votre client honore son engagement, vous n’avez rien à faire : l’empreinte CB est annulée automatiquement ! Dans le cas contraire, Swikly vous permet d’encaisser tout ou partie de la caution, à votre convenance. La demande de caution n’est pas débitée et n’impacte pas le plafond de carte bancaire des voyageurs.



La sécurisation de nos hébergements et la lutte contre les nuisances envers notre voisinage nous paraissent être une priorité.

Nous nous sommes donc rapprochés de Swikly, une start-up Lyonnaise à la réputation reconnue dans la location courte durée. 
Aujourd’hui partenaires, la Fédération des Hôtes de France permet à l’ensemble de ses adhérents de bénéficier d’un tarif préférentiel sur les services SWIKLY.